Rechercher

La relation entre les maladies et les émotions.

Savez-vous que les maladies sont liées à des émotions mal gérées ?


Dans cet article, je vais développer le lien de certaines affections avec les émotions.


Toutes les émotions que nous refoulons à l’intérieur de nous-même parce que nous ne pouvons pas ou ne voulons pas les verbaliser, peuvent se répercuter dans différentes parties du corps ou se manifester à travers tel ou tel problème corporel.

Dialoguez avec votre corps.

Le foie représente les choix,  la colère, les changements et l’adaptation. On peut souffrir du foie quand on ne parvient pas à s’adapter à des changements, professionnels ou familiaux. Les personnes sujettes aux maladies du foie : les personnes qui critiquent et qui jugent beaucoup (elles-mêmes et les autres) et/ou qui se plaignent souvent.


La vésicule biliaire est en rapport avec l’extérieur, la vie sociale, la lutte, les obstacles, le courage. Se battre, l'esprit de conquête, "se faire de la bile", s’inquiéter, s’angoisser, sentiment d’injustice. colère, rancune, se sentir envahi, agressivité rentrée et ruminante, mécontentement retenu, se retenir de passer à l’action., difficultés à faire un choix, de peur de se tromper...


Les douleurs aux genoux, genoux qui flanchent, genoux qui craquent, douleurs aux ménisques : refus de plier, de se « mettre à genoux » (de se soumettre) de céder, fierté, ego, caractère inflexible ou au contraire, on subit sans rien oser dire, on s’obstine, mais nos genoux nous disent que nous ne sommes pas d’accord avec cette situation.


Les maladies de peau ont très souvent, à l’origine, un conflit de séparation mal géré, une séparation mal vécue, soit par la mère, soit par l’enfant, ou la peur de rester seul et un manque de communication. Séparation aussi envers soi-même : dévalorisation de soi vis-à-vis de l’entourage. Porter trop d’attention à ce que les autres peuvent penser de nous.


Les douleurs aux bras : Il y a de nombreuses causes émotionnelles liées aux douleurs et aux problèmes de bras. Les bras sont le prolongement du cœur et sont liés à l’action de faire et de recevoir, ainsi que l’autorité, le pouvoir. Elles peuvent être liées à de la difficulté à aimer ce que je dois faire. Se sentir inutile, douter de ses capacités, ce qui amène la personne à se replier sur elle et à s’apitoyer sur ses souffrances. Se croire obligé de s’occuper de quelqu’un, ne pas se sentir à la hauteur lorsqu’on est le « bras droit » de quelqu’un. Difficulté à prendre les autres dans ses bras, à  leur montrer de l’affection.

S’empêcher de faire des choses pour soi-même, parce qu’on se souvient des  jugements négatifs et des interdictions durant  l’enfance, ce qui était blessant. Se rapporter au fait d’avoir été jugé par ses parents. Vivre une situation d’échec, devoir baisser les bras...


Les douleurs aux épaules : La fonction première des épaules est de porter. Les épaules portent les joies, les peines, les responsabilités, les insécurités, le fardeau de nos actions et tout ce qu’on voudrait faire, mais qu’on ne se permet pas, ou qu’on n’ose pas. On se rend responsable du bonheur des autres, on prend tout sur soi, on a trop à faire, on se sent écrasé, pas épaulé, pas soutenu. Douleurs possibles aussi quand on nous empêche d’agir, ou que l’on on nous impose des choses. On manque d’appui, on manque de moyens. On ne se sent pas aidé. On se sent dans l’obligation de se soumettre, on se sent dominé sans oser réagir. On vit de l’insécurité affective (douleur épaule gauche) ou de l’insécurité matérielle (douleur épaule droite). Les épaules rigides et bloquées sont signe d’un blocage de la circulation de l’énergie du cœur, qui va vers l’épaule, puis vers le bras, le bras donne (le bras droit) et reçoit (le bras gauche).


Le dos représente le soutien et le support de la vie.


Les douleurs aux cervicales : Elles se rapportent à la communication en général et à l'ouverture face à la vie. Elles peuvent être causées par la peur, les inquiétudes, la négativité, l'isolement, dévalorisation...


Les douleurs aux dorsales : Elles se rapportent principalement à la culpabilité émotionnelle et affective. Elles peuvent être provoquées par des tentations et des désirs quand ils ne sont pas satisfaits. sensation de perte de contrôle, sensation d'insécurité et d'impuissance...


Les douleurs aux lombaires : Elles se rapportent aux insécurités matérielles et affectives, elles peuvent être provoquées par des contrariétés, la frustration, la jalousie, l'insatisfaction sexuelle...


Pour simplifier :

  • La joie est associée au cœur,

  • La colère est associée au foie,

  • L’anxiété est associée au poumon,

  • Les soucis sont associés à la rate,

  • La tristesse est associée au poumon,

  • La peur est associée aux reins,

  • La frayeur est associée aux reins.


Ceci est une liste non exhaustive de la relation des affections (maladies) avec les émotions.


Références : Le grand dictionnaire des malaises et des maladies de Jacques MARTEL.

2,891 vues

Le seul pouvoir que j'ai, c'est le pouvoir sur moi-même, je suis le créateur de ma vie.