Rechercher

L'ego ? Qu'est-ce que c'est ?

On a tous plus ou moins entendu parler de cet ego qui nous freine, qui nous retarde dans notre développement personnel. Mais qu’en est-il exactement ?




L'ego est le " moi je ". C'est un désir d'existence et de plaisir, qui se traduit en pulsions de possession, de rejet et d'indifférence. Ce fonctionnement se manifeste ainsi par des attitudes passionnelles d'attraction, de répulsion ou d'indifférence, développées face aux personnes, aux choses, ou aux situations auxquelles l'ego est confronté : " je " veux ce qui est bon, " je " ne veux pas ce qui est mauvais, " je " ne veut pas être exposé à ce qui m'est indifférent. Ces appétits de l'ego le font s'engager dans toutes sortes de lutte pour obtenir ce qui lui est agréable et éviter ce qui lui est désagréable.


Ego désigne le moi, c'est à dire la représentation et la conscience que tout individu a de lui-même. L'ego est souvent perçu comme la substance de notre personnalité dans le domaine psychologique. Dans le domaine spirituel, l'ego est plutôt vu comme ce qui nous empêche d'atteindre une forme de vérité, de profondeur.

Aussi, pour savoir véritablement qui nous sommes, il faut aller au-delà de notre personnalité, de notre ego ou de notre mental. Il nous faut aller dans notre être, dans notre âme. L’idée n’est pas de choisir entre l’être ou l’égo mais de reconnaître et « mesurer » la proportion de chacun d’entre eux, en nous.

Vous saurez que c’est votre ego qui vous dirige quand une des situations suivantes se produit :

  • Vous vous critiquez ou critiquez quelqu’un d’autre.

  • Vous comparez vous-même ou quelqu’un d’autre en mieux ou en pire.

  • Vous vous justifiez et vous défendez.

  • Vous essayez de vous valoriser par ce que vous avez ou ce que vous faites.

  • Vous ne savez pas écouter, vous interrompez l’autre pour parler de vous. Ou bien vous attendez que la personne ait fini de parler pour ensuite vous empressez de ramener le sujet sur vous, par exemple en disant « moi je ».

  • Vous recherchez les compliments et la reconnaissance.

  • Vous jugez quelqu’un ou quelque chose de bien ou de mal, correct ou incorrect, juste ou injuste, etc.

  • Vous essayez d’arranger la vie des autres, de les contrôler, croyant que vous avez la réponse ou la meilleure solution pour eux, sans que ces personnes ne vous l’aient demandé.

  • Vous voulez avoir le dernier mot, étant certain d’avoir raison.

  • Vous exagérez en utilisant des superlatifs comme jamais, toujours.

  • Vous mentez.

Alors, une fois qu'on le sait, on fait comment pour ne plus être dirigé par notre égo ?


La première étape, je pense, est de faire un travail de pleine conscience tout d'abord avec les 5 blessures de l'âme. Car ces blessures engendrent des comportements destructeurs et l'égo s'en nourrit. Ensuite, je vous conseille d'apprivoiser vos peurs et vos croyances limitantes (de toute façon je suis nul, je n'y arriverais pas ... Ça vous parle ?) et l'estime de soi.


Pour conclure, je cite une phrase de Bouddha " La paix vient de l’intérieur. Ne la cherchez pas à l’extérieur."

73 vues

Le seul pouvoir que j'ai, c'est le pouvoir sur moi-même, je suis le créateur de ma vie.